Mes 4 erreurs Business (à mes débuts) et comment les éviter

Dernière mise à jour : 8 avr.


Lorsqu’on veut se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat, on a forcément des choses à apprendre, il est donc tout à fait normal de passer par une phase plus ou moins délicate de "tests" durant laquelle on peut commettre quelques « erreurs », qui sont finalement de bons apprentissages.


Mes 4 erreurs Business (à mes débuts) et comment les éviter
Mes 4 erreurs Business (à mes débuts) et comment les éviter


Bien évidemment, ces erreurs sont toujours source d’apprentissage, et d’amélioration, et nous rapprochent toujours plus de l’excellence et de la réussite.


Dans cet épisode, je te partage les erreurs que j’ai faites à mes débuts à mes début d'entrepreneure. Ces erreurs, mes clientes les font aussi pour la plupart. Ce sont en quelque sorte, des erreurs « classiques » en business.


C’est la raison pour laquelle, je souhaite que tu puisses les éviter à ton tour, si tu es toi aussi dans le parcours entrepreneurial, ou que tu souhaites te lancer à ton compte, en te les partageant dans cet article, et surtout en te montrant comment tu peux les éviter.





Mes 4 erreurs Business, et comment les éviter !
Épingle-moi sur Pinterest pour me retrouver plus tard !


Pour l'écouter sur le podcast L'Audace de Réussir clique ici !



gif

1. Ma première erreur, le digital


Ma première erreur quand je me suis lancée à mon compte concerne le digital. À mes débuts, fin 2017, début 2018, j’accompagnais les professionnels en détresse, et les personnes en Burnout. J’accompagnais les particuliers et j’intervenais également en entreprise pour des formations et des coachings de groupe. Puis en 2020 j’ai accompagné les femmes entrepreneures (ou porteuses de projets) qui venaient vers moi à la suite d’une détresse professionnelle (c’est comme cela que s’est fait la transition d’une activité à l’autre).


À cette époque (2018), je n’avais pas encore les connaissances Business nécessaires ni la compréhension de comment vivre de mon activité de coaching. Et ma première erreur business a été de faire l’impasse sur le digital. Mon objectif (et mon rêve) à ce moment-là était d’avoir des locaux, un "cabinet" pour recevoir mes clients, et faire les séances.


Résultat, j’avais beaucoup de frais dès le départ, ce qui n’est pas des plus confortable (ni rentable).

J’utilisais les réseaux sociaux, mais je n’avais pas de stratégies claires pour utiliser le potentiel global du digital. Je jouais donc petit et très local. J’avais des clients mais de façon aléatoire, contrairement à mes frais (qui eux tombaient tous les mois).




Mon conseil pour éviter cette erreur : même si tu fais des prestations en présentiel ou vends des produits physiques, réfléchis dès le départ à une stratégie digitale de communication et marketing. Tu peux également utiliser le digital pour t’organiser, te structurer, automatiser des process répétitifs, et faire des ventes. Alors ne t’en prive pas ;)




gif


2. Ma deuxième erreur, les prix…


Ma deuxième erreur quand je me suis lancée dans l'entrepreneuriat concerne les prix. Encore une erreur de débutante "classique" dans le mon de l'entrepreneuriat, et que je suis loin d’être la seule à avoir fait. Il s’agit de ne pas suffisamment savoir valoriser ses offres, services ou produits. Clairement, à mes débuts, mes tarifs étaient trop bas.


Que ce soit le syndrome de l’imposteur ou la peur de ne pas faire de vente, on a toujours une bonne (mauvaise) raison de mettre des tarifs trop bas.

Dans mon cas, c’étaient mes clients qui me disaient que mes prix n’étaient pas assez élevés par rapport à ce que je leur apportais. Donc, quand ce sont les clients qui te le disent, tu peux remballer ton syndrome de l’imposteur il me semble.


Bien sûr, au début on ne sait pas trop comment calculer ses prix, sur quoi se baser, etc. et on se sent plus à l’aise en se disant que si ce n’est pas trop cher on a plus de chance de faire des ventes. En réalité, on risque surtout de se décrédibiliser, et de perdre des clients potentiels qui ne seront pas intéressés par nos offres qui peuvent donner un côté cheap.




Mon conseil : Fais-toi aider si tu rencontres des difficultés pour trouver les bons tarifs pour tes offres ou services. Tu peux aussi regarder la concurrence, pour identifier la bonne fourchette, mais si tu n’oses pas parler de tes prix ou que tu es mal à l’aise, c’est sur ton mindset qu’il va falloir travailler. Et pour cela, rien de mieux qu’un coaching Business sur ton Mindset.




gif


3. Ma troisième erreur, écouter les « experts »


Ma troisième erreur à mes début dans l'entrepreneuriat, m'a fait perdre beaucoup de temps et de confiance en moi. Le web est peuplé de beaucoup "d’experts" qui promouvoient chacun leur propre expertise ou outils. Tu l’as sans doute déjà remarqué. La question n’est pas de savoir s’ils ont raison ou tort. Le problème n’est pas là.


Le problème c’est que lorsqu’on se lance dans l'entrepreneuriat, on à tendance à se dire que ceux qui prétendent avoir réussi grâce à une méthode particulière ou un outil particulier, vont pouvoir nous montrer comment ils ont fait, et que du coup on pourra avoir les mêmes résultats. Erreur !

Attention. Premièrement, on n’est pas sûrs de ces résultats. Il arrive malheureusement quelquefois, que ce soit un simple discours de vente aguicheur sans fondements.


Deuxièmement, la plupart du temps il s’agit d’un outil (le webinaire, les reels sur Insta, les vidéos, le storytelling...) et non d’une stratégie, et sache qu’avant de choisir l’outil, tu as besoin de stratégies.


Troisièmement, ce n’est pas parce que cette personne à réussi avec cette méthode ou cet outil, que cela fonctionnera forcément pour toi aussi (même tu suis les indications à la lettre) car vous êtes des personnes différentes, avec des business différents, et des cibles différentes.


De mon côté, j’ai perdu beaucoup de temps à essayer pleins d’outils différents qui ne fonctionnaient pas, car je manquais en fait de stratégies et des fondations Business indispensables (et celles-là, c’est rare qu’on te les apprenne).




Mon conseil : avant de te jeter sur un outil qui semble magique (un réseau, des story, du storytelling, ou autre…) assure-toi d’avoir travaillé tes fondations business, et d’avoir des stratégies qui servent tes objectifs. Ce n’est qu’ensuite, seulement, qu’on choisit des outils pour passer à l’action. 

Fais-toi accompagner, ou forme-toi si besoin. C’est indispensable pour éviter de perdre des mois, voire des années, et surtout risquer de te décourager. 
 




gif

4. Ma quatrième erreur, valoriser mon outil de travail


Enfin (et on va s’arrêter là pour les erreurs, même s’il y en a eu d’autres) ma quatrième erreur lorsque je me suis lancé en Business, c’était de (trop) valoriser mon outil de travail, à savoir, le coaching.


Une fois mes diplômes en poche, et la joie de pouvoir accompagner et aider les personnes, grâce à cet outil génial qu’est le coaching (oui oui, c’est bien un outil) je n’avais qu’une idée en tête, promouvoir le coaching, et montrer au gens à quel point c’est formidable.


Sauf que mes clientes, en réalité, ils s’en fichent. J’aurais pu faire de la PNL, de l’hypnose ou de la sophrologie, c’était pareil. Ce n’est pas cela qu’ils voulaient, et ce n’est pas pour mes diplômes qu’ils voulaient travailler avec moi.

Ce que veulent nos clients, ce sont des résultats, des difficultés en moins, ou des bénéfices en plus. Rien d’autre. Ce sont donc tes propres compétences à les aider à avoir les résultats qui prévalent sur l’outil que tu vas utiliser en tant que professionnelle.


Lorsque j’ai compris cela, c’était un peu une claque. Et je dois dire que quand je l’explique à mes clientes, ça leur fait la même chose. Cependant après, ça change tout. Aussi bien au niveau de ta posture professionnelle que des résultats obtenus.




Mon conseil : Ne cherche pas à valoriser tes diplômes, certificats ou autres outils professionnels. Tu peux en parler bien sûr, mais ce n’est pas l’argument qui te fera faire des ventes. Identifie quelle est ta différence, ce que tu apportes réellement aux gens, et pourquoi toi plutôt que quelqu’un d’autre. 

Ce travail, n’est pas toujours facile (car on a la tête dans le guidon) je te conseille de te faire aider ou de te former si besoin.





gif


En conclusion…


Voilà, je t’ai partagé mes quatre principales erreurs d’entrepreneures, lorsque je me suis lancée il y a quelques années en arrière. J’espère que tu as compris tout l’intérêt de cet article, et qu’il t’évitera les mêmes déboires.


Même si toute expérience est toujours positive, et source d'apprentissage, si je devais recommencer, j’apprécierais de lire cet article et connaître ces précieux conseils.


Si tu as besoin d’aide pour éviter ces erreurs ou les rectifier, sache que tu peux réserver une séance avec moi (offerte) Booste ton Business, qui te permettra de clarifier ta situation et connaître les solutions pour avancer vers ta réussite. Je me ferais un plaisir de t’aider à cette occasion.


Pour cela, il te suffit de choisir le créneau qui te convient le mieux, directement ici.

Ton Dashboard individuel de formation.jp
titre%203_edited.png

Ta Masterclasse Offerte...

Découvre comment générer  2-3-4... K / mois de

revenus récurrents, et (enfin) décoller avec ton Business

P1030780_edited.jpg