En finir avec le syndrome de l’imposteur

Mis à jour : mai 4


En finir avec le syndrome de l’imposteur
En finir avec le syndrome de l’imposteur

Alors, le syndrome de l'imposteur, franchement, c'est sûr, tu en as déjà entendu parler plusieurs fois déjà. On ne peut pas faire l'impasse là-dessus. Aujourd'hui, je vais te montrer comment en finir une bonne fois pour toutes avec ce fameux syndrome de l'imposteur.


En business, c'est quelque chose que l'on entend fréquemment et c'est certainement aussi quelque chose que l'on a presque tous déjà vécu. Surtout au début, lorsqu'on se lance, on peut ressentir ce fameux syndrome de l'imposteur. Même si certaines personnes le ressentent aussi pendant très longtemps.


Donc si aujourd'hui, tu as cliqué sur le lien parce que c'est quelque chose qui te parle, sache que je ne suis pas là pour critiquer (ce n'est pas du tout le but) mais je suis là pour démolir le syndrome de l’imposteur, et te montrer comment t’en débarrasser définitivement.


Je vais te partager ma vision du syndrome de l'imposteur, et je te dirai pourquoi, pour moi, le syndrome de l'imposteur n'existe pas. Oui, tu as bien lu, le syndrome de l'imposteur n'existe pas.



Pour l'écouter sur le podcast L'Audace de Réussir clique ici !





Le syndrome de l’imposteur c’est quoi ?


Pour commencer, sache que le syndrome de l'imposteur, est en fait tout simplement un vrai syndrome. C'est une vraie notion à psychiatrique, qui a été inventée par 2 psychologues américaine en 1978. Il est aussi appelé « syndrome de l'autodidacte » ou « complexe d'imposture ».


Donc c'est vraiment une notion de psychiatrie, ce n’est pas juste un petit syndrome comme ça. Les symptômes, les problématiques et les caractéristiques psychologiques de la personne qui le vit sont quand même assez précises et particulières.


Voici la définition qui est donnée sur Wikipédia :


« Les personnes atteintes du syndrome de l'imposteur (…) expriment une forme de doute maladif qui consiste essentiellement à nier la propriété de tout accomplissement personnel (…) elles se perçoivent souvent comme des dupes-nés qui abusent leurs collègues, leurs amis, leur supérieur et s'attendre à être démasqué un jour »





Et le syndrome de l’imposteur en Business ?


Aujourd'hui, je vais aborder le syndrome de l'imposteur, essentiellement d’un point de vue Business, qui est un petit peu différent de ce que j'ai pu lire par rapport à l'aspect vraiment psychiatrique.


Les éléments qui reviennent lorsqu'on ressent le syndrome de l’imposteur, c'est le fait de pas mériter, de pas être à la hauteur, de se demander comment on a fait pour avoir ce succès.


Les personnes qui souffrent du syndrome de l’imposteur, n'arrivent tout simplement pas à valoriser leur travail, ni à faire le lien de cause à effet entre elles, leur travail et leurs résultats.


Et ça c'est quand même un gros problème en business. Parce que si on n'arrive pas à valoriser ce qu'on fait, à un moment donné, on va atteindre une limite de progression et de développement de notre entreprise et surtout, on ne va pas être épanouie par rapport à ce que l'on fait. On ne va pas pouvoir en profiter. Et on ne peut pas construire un business rentable et solide avec ce genre de mindset et d'état d'esprit.




Comment en finir avec le syndrome de l’imposteur ?


Aujourd’hui, je vais te partager un regard différent sur ce fameux syndrome de l'imposteur. Pourquoi je veux changer ton regard ? Parce que si tu gardes ton regard habituel sur le syndrome de l’imposteur, tu vas dire que c'est normal et du coup, tu ne vas pas forcément faire des choses pour que ça change, même si tu en as envie.


Tu vas te positionner (inconsciemment) un peu comme victime de ce syndrome, donc victime de quelque chose d'extérieur à toi alors que c'est quelque chose qui est intérieur à toi et que tu peux toi-même balayer de ton quotidien. Oui vraiment, et je vais t'expliquer comment après, en tout cas de mon point de vue.



Donc, je t'ai dit avant que pour moi, le syndrome de l'imposteur n'existe pas. C'est une imposture. Le syndrome de l'imposteur est lui-même un imposteur. Pourquoi ? Parce que pour moi, en fait, il s'agit essentiellement de mauvaise foi.




Les vraies causes du syndrome de l’imposteur


Quand on ressent le syndrome de l'imposteur, c'est que notre confiance en soi n’est pas suffisamment forte, et pas suffisamment solide. Ça veut dire que notre estime de soi, la valeur que l'on se donne, est à ras des pâquerettes. Le vrai problème de fond il est là, il est dans la confiance et l'estime que tu as de toi.





Le syndrome de l’imposteur n’existe pas ?


Maintenant, je dis que le syndrome de l'imposteur n'existe pas parce que pour moi, c'est une question de mauvaise foi. Oui, c'est une question de mauvaise foi. Ça veut dire quoi ?


Ça veut dire qu’il y a 2 possibilités. Soit tu es de mauvaise foi avec les autres, soit tu es de mauvaise foi avec toi. C'est tout.

Et en fait, quand je te disais que j'aimerais te proposer un regard différent sur le syndrome de l'imposteur, c'est que j'aimerais que tu penses à ce syndrome plutôt comme un problème de mauvaise foi et pas comme un syndrome.


Parce que tu sais, un syndrome, c'est quelque chose qui voit la touche a la notion de maladie, de symptômes, et du coup, on peut se sentir un peu victime de ça, impuissant. On peut sentir un peu malade.


Par contre, si tu te dis que c'est un problème de mauvaise foi, déjà, tu ne te positionnes pas pareil. Et surtout, tu vas pouvoir solutionner ce syndrome de l'imposteur beaucoup plus facilement.

Pourquoi ? Parce que je pense qu’autant le syndrome de l'imposteur, tu peux te « conforter » là-dedans, ça peut presque devenir ta zone de confort. Autant la mauvaise foi, je suis presque sûr que c'est quelque chose que tu n'aimes pas.


Je suis convaincu que tu es une personne authentique, sincère, respectueuse et du coup tu n'aimes pas la mauvaise foi.





Comment éliminer le syndrome de l’imposteur…


C’est très simple. Il y a deux possibilités. Si c'est de la mauvaise foi envers les autres, ça veut dire que tout simplement, tu n'es pas alignée, avec ce que tu proposes ou dit. Tu proposes des choses qui ne sont pas conformes en fait, ou qui ne sont pas justes.


En gros, tu es en train de proposer, ou dire des choses, qui ne correspondent pas à la réalité. Tu es en train de mentir aux personnes. C'est donc que tu n'es pas correctes envers ces personnes.


Exemple : je fais croire au monde sur les réseaux sociaux ou sur ma page de vente que je suis experte depuis des années, alors que je débute. Je me vante de choses qui ne sont pas réelles.

La solution, c'est de réajuster. Tu n'es pas obligée de t'inventer une vie pour pouvoir prouver les choses. D'ailleurs, la semaine passée, j'ai fait un épisode de podcasts sur la notoriété, donc si tu veux booster ta notoriété, écoute l'épisode, mais tu n'as pas besoin d'être de mauvaise foi. Et c'est vrai que malheureusement sur les réseaux sociaux, on voit beaucoup, de mauvaise foi.


Mais en réalité, les personnes qui sont dans un syndrome de l'imposteur sont plutôt des personnes honnêtes, fiables, qui n’ont tout simplement pas confiance en elle. Donc si tu n'es pas de mauvaise foi avec les autres, alors tu es de mauvaise foi avec toi-même.


Si tu es de mauvaise foi avec toi-même, déjà arrête de te dire que tu subis le syndrome de l’imposteur, et commences à te dire que tu es de mauvaise foi avec toi-même. Rien que de faire cela, va quasiment l’éliminer.



Première chose donc, dis-toi : « je suis en train d'être de mauvaise foi avec moi-même ».
Ensuite, demande-toi : "Est-ce que j'ai envie d'être de mauvaise foi avec moi ? "

Je ne pense pas. Donc si tu n'as pas envie d'être de mauvaise foi avec toi-même, change ton discours intérieur, et prends conscience (et affirme) ta vraie valeur.